J’ai l’immense plaisir de vous convier à une série de conférences-web sur la pleine conscience avec discussion « live » sur facebook, à compter du 17 janvier 2018.

C’est un rendez-vous les mercredis à midi quinze !

Sylvie

PROCHAINE CONFÉRENCE – 7 MARS 

La table ronde PLEINE CONSCIENCE avec mes invités. Je vous attends avec impatience !

Pour être tenu.e au courant du calendrier des conférences, abonnez-vous à l’Infolettre La Guaya-Sylvie Bergeron

S’INSCRIRE EN CLASSE INTENSIVE 18 au 21 mai 18

Pour vous préparer à la formation, je vous invite à CLIQUER et faire le portrait de votre M.A.P. (Moi Autonome en Puissance)

Voir les conférences

Dans le cadre des études de psychologie évolutionnaire, je vous présente une série de conférences-web sur la pleine conscience.

Notre pleine conscience s’établit sur 3 niveaux. Tant que nous ne les avons pas atteints, notre volonté n’a pas de pouvoir réel d’agir sans se faire dominer. L’adversité nous a collectivement éloignés de notre pleine conscience psychologique (niveau 1). Nous avons une grosse pente à remonter. Nous pouvons atteindre tous les étages de notre maison intérieure seulement si nous individualisons cet espace, si nous sommes seul à l’habiter.

Atteindre la maturité de conscience (ou pleine conscience) sur les 3 niveaux unifiés constitue un être fusionné. Par leur créativité, ces personnes transformeront les paradigmes de la société. Si cette perspective vous fait vibrer, je vous invite à vous inscrire à la formation Le Créateur pour intégrer la fusion de votre pleine conscience. Sylvie

Description de la conférence à venir

SURVEILLEZ LES ANNONCES POUR CONNAITRE LES DATES DE LA PROCHAINE CONFÉRENCE-WEB

ÊTRE, UNE SCIENCE HUMAINE : Nous aborderons la pleine conscience sous l’angle de l’infiniment petit : l’atome. Nous sommes un champ électromagnétique rempli d’informations. Les hypersensibles ressentent cette lumière et ne savent pas toujours quoi en faire. Plus cette lumière est puissante, plus elle nous éclaire et plus on accède à notre pleine conscience.

En première partie, nous verrons la résistance dans toutes les sphères de la société. Elle nous empêche de capter les informations subtiles de notre énergie et de devenir une science. Nous sommes désinformés par manque de lumière…

En deuxième partie, il sera question de l’impression de transgresser un interdit, comme partie intégrante des blocages que nous avons à dénouer. La clé : sortir du conditionnement pour agrandir notre espace intérieur et voir plus clair.

En troisième partie, il sera question du sentiment de vulnérabilité. Nous verrons que la bonne volonté n’a rien à voir avec la puissance réelle de l’être. Et ne le protège pas, ce qui le rend vulnérable.

En quatrième partie, les hypersensibles sont à l’avant-garde de la société à condition qu’ils aient intégré leurs énergies subtiles. Nous verrons comment maitriser cette science intérieure afin de ne pas subir la polarité et au contraire, en utiliser l’énergie pour créer sa qualité de vie. Dans la cinquième partie jumelée à la 4e, j’aborde ma propre connexion et comment j’ai structuré la formation Le Créateur. Le tout sera suivi de questions du public.

Conférences antérieures

PLEINE CONSCIENCE

Table ronde avec Sylvie Bergeron et ses invités

Mes invités discutent librement à propos de leur cheminement vers des niveaux de conscience plus élevés. La souffrance, l’intégration, les jugements des autres, les deuils et plusieurs autres sujets sont abordés sans tabous.

En première partie, il y aura présentation de mes invités et des défis de la pleine conscience.

En deuxième partie, nous discuterons à propos de la souffrance et de la nécessaire prise en charge de son intérieur pour trouver la paix, le mieux-être, l’équilibre.

En troisième partie, je vous invite à approfondir les 3 niveaux de la pleine conscience devant difficulté de saisir ses dimensions invisibles. Mes invités abordent la solitude et la responsabilité de soi dans une société endormie.

En quatrième partie, mes invités s’exprimeront sur la gestion de la tension créatrice, à savoir ce qui nous dirige, nous pousse à l’action depuis l’intérieur, en tant qu’être universel. Comment ne pas se sentir victime ni blâmer les autres lorsque nous nous sentons incompétents à gérer cette tension.

En cinquième partie, nous aborderons la question des deuils et déceptions liés à la prise en charge de sa pleine conscience. Se déconditionner passe par une certaine rupture des schèmes familiaux et liés à notre espèce.

En sixième partie, on se demande ce que c’est de la lumière ? On va discuter sur la différence entre une lumière sublimée et la lumière réelle, entre fabuler ou croire et lire le réel en restant froid, critique.

TOUT EST POLITIQUE

Depuis votre tendre enfance vous faites de la politique sans vous en rendre compte. La politique est une affaire de conscience et de relation. Ce qui les rend complexe est qu’elles se jouent sur différents niveaux de conscience.

En première partie, je traiterai de l’humain en tant qu’être politique qui doit gérer son « corps social » depuis toujours.

En deuxième partie, vous verrez qu’il y a une hiérarchie entre les humains, même s’ils sont égaux. Elle oblige les plus conscients à retenir une certaine information pour donner le temps aux moins conscients de voir plus large. C’est le plus petit dénominateur commun.

En troisième partie, je ferai la relation entre les niveaux de conscience et les 3 grandes religions monothéistes. Vous verrez qu’on ne communique pas à partir du même code moral, ce qui engendre des relations politiques parfois confuses.

En quatrième partie, nous verrons pourquoi notre humanité fait de plus en plus de bruit.

En cinquième partie, j’exprime le fait que notre science ne pourra se développer harmonieusement si notre conscience est limitée à un vieux cadre intellectuel qui sublime une lumière révolue. Nous sommes un canal qui doit dorénavant comprendre la lumière dans la réalité de ses fréquences.

En sixième partie, sur le plan mental, être plus conscient que les autres ne donne suprématie sur personne, et savoir cela facilite nos relations. Nous verrons que les religions ont écrasé le pouvoir féminin, c’est-à-dire notre accès à la réalité de l’équilibre interne, notre universalité.