Plusieurs d’entre vous me questionnez sur le Qanon, Anonymus, les élites mondiales, les Illuminatis et le Darkweb. La première chose que j’ai à vous dire à ce sujet, c’est de ne pas concentrer votre attention sur ce phénomène. Je vous explique pourquoi.

Allons-y dans l’ordre.

Le DarkWeb

C’est quoi : Le DarkWeb est un réseau souterrain d’informations. Vous pouvez lire plus sur le sujet ici.

Il s’agit de la partie « intime » du web où les pages ne sont pas indexées par les moteurs de recherche. Ainsi il protège la vie privée solidement et est un bon outil.

Le côté positif : Il peut contenir autant des données financières protégées par un code que des archives. Encore mieux, pour les pays qui n’ont pas accès à internet, ça permet aux journalistes d’y recueillir et de transmettre des informations. L’article mentionné ci-haut souligne que, lorsque la Turquie a bloqué ProtonMail, « l’Onion », ou Dark Web, était la seule ressource pour accéder à ses courriels.

Fonctionnement du Dark Web

Comme la conscience humaine, le WEB est construit en différentes couches : Clear Web, Deep Web, Dark Web.

Le parallèle avec l’humain est important : « conscient, inconscient, subconscient ». Il permet de mieux aborder la question de la théorie du complot ou conspirationiste.

Dans le vocabulaire du Programme de formation Le Créateur, nous appelons ces trois niveaux de conscience « psychologique, psychique (supra)mentale ».

Le Dark Web est à l’image de notre psyché.

Comme dans la vie, certains ont peur du « noir » et font tout pour l’éviter et d’autres sont fascinés. Tant sur le plan des agendas politiques cachés que sur l’étude de notre propre nature subconsciente, chaque individu projettera ses doutes, ses craintes devant ces ténèbres.

La majorité reste à la surface du moi, la conscience psychologique. Mais plus l’être souffre, plus il a l’occasion d’approfondir sa connaissance de lui.

C’est ce qui m’est arrivé dès mon tout jeune âge. Et mon expérience m’a conduite à mon DarkWeb intérieur, là où j’ai dû apprendre à reconnaitre le vrai du faux. Ainsi j’ai trouvé qui je suis, sans l’illusion qui englobe mon moi. J’en suis arrivée à un stade où le vrai et le faux n’avaient plus de sens. À force de déchirer les toiles d’illusion, couche par couche, le réel apparait. C’est le sens du Dark Web.

Le réel se trouve-t-il dans le Dark Web ? Ça dépend de qui le regarde. Car pour supporter le réel, il faut rester au centre de soi-même, ne jamais croire, tester les informations et surtout rester observateur des mouvements afin de lire de la cause à l’effet. Pour parvenir à conserver une telle neutralité, l’individu doit briser les illusions qui nourrissent son confort, son désir de réconforter ses choix. Il doit ne pas se laisser dominer soit par le doute, par la fascination, l’orgueil ou la compassion (interférence psychique étudiées dans notre Programme de formation).

Beaucoup de gens ont peur de se perdre s’ils s’aventurent vers leur moi profond. Ils craignent de devenir fous. Je confirme qu’on ne peut s’aventurer dans notre Dark Web intérieur sans apprendre la centricité mentale. C’est pourquoi la vie nous amène généralement, à moins d’une grande témérité ou de drogues fracturant la psyché, à vivre les étapes intelligemment. Il est très facile de douter et d’être fasciné par la phénoménologie associée à notre psyché non défrichée, justement parce qu’elle n’est pas sous notre contrôle. Et alors, nous pouvons nous faire manipuler par nos propres ténèbres.

Dans le Dark Web, les mêmes pièges guettent les gens non-avisés ou trop impressionnables. Même si certains sont à des postes stratégiques d’informations, la majorité des gens qui s’informent sur le Dark Web n’ont pas développé le niveau de conscience intérieure pour ne pas se faire manipuler ou être fasciné par l’information qui s’y trouve.

Le côté négatif du Dark Web : Il représente le miroir psychique de milliers d’âmes qui ne se connaissent pas et qui se retrouvent dans une jungle d’informations. Certains y font dévier leur code d’éthique intérieur par naïveté, par détresse financière ou affective. Ainsi vous verrez la libre circulation de tout réseau illicite tel la pédophilie ou cartels de drogues, services d’assassinats et d’achat d’armes.

Propagé autant par des lucides que des gens fascinés, tout et son contraire nous conduit dorénavant à la désinformation, à travers la perception et l’interprétation biaisée. Si bien que les gens ne peuvent plus savoir. De ce fait, le Dark Web alimente beaucoup plus l’imaginaire des gens que la vérité.

Les médias officiels contribuent aussi à la désinformation pour d’autres raisons, grâce aux chaines de nouvelles en continu qui offrent toutes les mêmes contenus. On ignore d’où viennent les ordres de ces contenus mondiaux, pourquoi et par qui telle nouvelle est jugée plus importante au point qu’il faille en bombarder les populations (10 fois répété, un mensonge peut devenir une vérité factuelle), quelles sont les sources qui donnent ces nouvelles ? Par exemple, qui est derrière l’OMS ? L’ONU ? On peut aussi penser que les géants – propriétaires de journaux – travaillent dans l’intérêt de leurs propres entreprises.

Alors que de plus en plus de personnes visitent le Dark Web, qui nous dit qu’on ne cherche pas dorénavant à nous distraire, en détournant notre attention vers un puits sans fond, d’où nous sortons parfois plus confus ?

Pourquoi je dis ça ? Parce qu’il y a deux manières de désinformer : trop ou pas assez d’informations. Bill Clinton en donnait trop, ce qui étourdissait l’électeur. Bush fils, comme Stephan Harper, en donnait peu. Facilement saisissable par l’électeur, mais impossible d’en comprendre les dimensions dans le réel.

Ce qui nous amène au Qanon.

Les Qanon

Comme je l’ai dit plus tôt, le Web comporte plusieurs dimensions, comme un oignon. C’est pourquoi les domaines se terminent par .onion

D’où la prononciation « Qanon ». D’où la prononciation « Qanon ». Les Q seraient liés à Donald Trump et auraient récupéré des électeurs de son électorat en 2016. Les Qanon sont donc associés à des supporters de Donald Trump qui circulent dans le Dark Web pour faire ressortir entre autres, des informations secrètes du nouvel ordre mondial.

Je traduis librement cet article de NBC : un adepte Qanon « fait partie d’un nombre croissant de partisans vocaux d’une théorie du complot, connue sous le nom de Qanon, qui s’est emparée de certains partisans de Trump. La théorie tourne autour d’une source anonyme, Q, qui tente de raconter au monde une bataille secrète menée par Trump, et son conseiller spécial Robert Mueller ,contre un réseau de pédophiles rempli de célébrités et d’élites politiques qui dirigent secrètement le gouvernement des États-Unis depuis des décennies. »

Voici un exemple d’informations recueillies rhttps://interactives.theonion.com/trumpdocuments/
(Ne pas confondre avec le journal satirique theonion.com)

Encore une fois, il est certain qu’un réseau de pédophiles est entretenu. Que personne n’arrive à le démanteler justement parce qu’il est protégé. Mais jamais il ne sera empêché justement parce qu’il est protégé. Qu’à l’occasion, le tribunal mette en prison des vedettes, dont la psyché a été dominée par la pédophilie, restera une goutte dans l’océan.

Il y a des gens qui s’occupent de démanteler les vues mondialistes. Si c’est votre cas, vous n’avez pas besoin des informations que je transmets. Mais pour la plupart des gens, qu’est-ce que ça apporte de se promener dans le Dark Web à la recherche du prochain accusé ? À moins que vous ne vouliez contribuer à un mouvement comme #metoo, ce n’est que pure curiosité de votre part.

Anonymous

Ce mouvement est mort en raison des nombreuses arrestations. Créé en 2002, le mouvement était très fort. Ils s’agissait de groupe d’hacktivistes, signifiant qu’ils agissaient anonymement sur le web. Lorsqu’ils manifestaient, ils portaient un masque.  Leur devise : «Nous sommes Légion. Nous ne pardonnons pas. Nous n’oublions pas. Redoutez-nous ».

Il s’agit de la première organisation virtuelle. Anonymous a contribué à Occupy Wall Street et au Printemps arabe.

Les Illuminati

Je vous ai offert gratuitement cette semaine un chapitre de mon livre Vers notre face cachée, tome 2. Dans ce livre, je traite des Illuminati, avec une dimension « Dark Web intérieur » (conscience supramentale). Voici à nouveau le lien pour le premier chapitre : https://laguaya.ca/premier-chapitre-de-vers-notre-face-cachee-tome-2/

Je vous transmets un paragraphe de la quatrième partie où il est question des Illuminati.

« Il ne s’agit pas ici d’approuver, de réprouver ni même de confirmer les actions de ces sociétés secrètes ou affichées, mais de rappeler que la domination est une réalité que nous ne pouvons plus ignorer, dès lors que nous interrogeons le pouvoir en place. Du fait que l’Homme est mentalement manipulable, tout dans la pyramide sociale est une illusion, de la vérité au mensonge. Toute idéologie relève d’un drainage de nos énergies psychiques dès qu’elle devient une croyance, qu’on s’y attache.

Que l’on soit à la tête d’Illuminati ou humble pratiquant d’une religion officielle, le besoin de croire et d’appartenir rend le mental humain vulnérable à la domination. La recherche de la vérité concernant la face cachée du pouvoir est vaine dans une conscience matérielle et engendre plutôt une fascination qui envoûte le mental. Les chercheurs de vérité n’usant que de l’interface A du cerveau se font piéger par le monde occulte.

Le culte de la personnalité entretient l’idée que certains êtres plus intelligents se croient plus dignes que la moyenne pour se mériter certains pouvoirs. Or, se croire au-dessus de la mêlée gonfle l’ego de celui qui n’a pas réellement confiance en lui. Plus il a besoin de cette approbation, plus il cherche à s’élever dans la pyramide. Tel serait le portrait d’un Illuminati et autre innocent au pouvoir, qu’il soit politicien, scientifique, religieux, etc. »

Voici la 4e partie de la table des matières.

QUATRIÈME PARTIE – LES DESSOUS DE LA GÉOPOLITIQUE

Régime psychopolitique de notre civilisation
Négocier sa place
La guerre contre l’impression
Morale et démocratie devant l’identité
Le culte de la personnalité
Le mythe des Illuminati
Le principe de Lucifer
La théorie du complot
Le Nouvel Ordre Mondial, un subterfuge
La civilisation émergente
Établir son règne
Tout est inversé
Régime psychopolitique de la nouvelle race
Naissance de l’ordre universel
Des signes et des faits
La réalité cosmopolitique

Pour vous procurer le livre : https://laguaya.ca/panier/ Pour bénéficier de 30%, abonnez-vous à notre Infolettre. Si c’est déjà fait, utilisez le code promotionnel que vous avez reçu lors de votre inscription.

Les élites mondiales

Comme vous savez, les élites sont des intouchables. Le monde a été construit de manière pyramidale. Seules les personnes qui visent la tête possèdent les clés de la direction des masses. Tout au bas de la pyramide, nous sommes les éternels sujets/esclaves comme du temps de l’Égypte ancienne. Aujourd’hui on nous appelle les consommateurs/travailleurs.

Je vous parlerai plus tard de la dimension psychique. Comment elle est prise en otage par toute une mécanique de domination qui rend justement notre élite fragile mentalement. Ce qui explique pourquoi certaines personnes ont des comportements pathologiques de prédateurs.

Les élites officielles nous offrent une apparente bienveillance à travers ce qu’on appelle aujourd’hui le capitalisme empathique. C’est ce discours – qui sera répété en boucle – pour assurer que les masses restent dociles. J’en fait une critique affirmée dans mon dernier livre « Humains ou I.A – Qui aura la première place ? » (Commander le livre par la poste) où j’explique également ce qu’est le chaos et comment en sortir.

Le biais cognitif de la vérité

Qu’est-ce que c’est ? Ce sont des jugements rapides et intuitifs qui nous permettent de prendre des décisions ou de juger d’une situation rapidement mais qui comportent des erreurs d’analyse. Nous biaisons tous les jours, chaque heure, nos décisions par soucis d’efficacité ou par paresse.

Dans cet article, vous trouverez les 25 biais les plus fréquents. En voici deux concernant la question de la théorie du complot :

  1. Le biais de confirmation est la tendance, très commune, à ne rechercher et ne prendre en considération que les informations qui confirment les croyances et à ignorer ou discréditer celles qui les contredisent. 
  2. Le biais de croyance se produit quand le jugement sur la logique d’un argument est biaisé par la croyance en la vérité ou la fausseté de la conclusion. Ainsi, des erreurs de logique seront ignorées, si la conclusion correspond aux croyances.

Lorsque vous cherchez sur le Dark Web,  vous avez des intuitions (la principale : on vous ment), vous avez des attentes (la principale : trouver la vérité). Ce qui vous conduit à pénétrer les profondeurs, c’est-à-dire à creuser pour en savoir plus. Vous croyez que vous pourriez y apprendre quelque chose qu’on ne vous dit pas, qu’on omet de vous dire ou dont on déforme la réalité.

Lorsqu’on s’achemine vers une quête intérieure, on creuse pour les mêmes raisons. On cherche à répondre à une souffrance qui nous empêche de voir clair sur nous-même, à mettre fin à une tension, à résoudre un mystère sur soi, sur ses origines, sur son existence.

On se comporte de la même manière avec les informations cachées, qu’il s’agisse des affaires du monde ou de notre psyché profonde. Nous sommes ignorants de quelque chose. Nous le réalisons. La majorité s’accommode de cette ignorance et fonctionne très bien à condition que les autres décident pour elle. Ainsi elle accepte les versions officielles générées par le système sans poser de questions. Mais de plus en plus de gens ont soif de savoir et deviennent conscients.

Il y a une différence entre la soif de savoir et la curiosité. La première amène à une véritable initiation, au sens du pèlerin qui accepte de se transformer à mesure qu’il apprend. Il vit des deuils, des désillusions et prend le temps de guérir les peines qui en découlent.

Le curieux ne s’aventure pas pour se transformer, mais pour combler un vide, se distraire, passer le temps.

Ainsi on ne perçoit pas les informations de la même façon selon qu’on est sérieux ou curieux. Les gens qui vont sur le Dark Web, avec curiosité ou pour conforter leur propre thèse ou biais cognitif associé à la théorie du complot, convertiront toutes les informations du web à cette sauce.

Les gens qui ont soif de savoir et qui vont sur le Dark Web y trouveront de la déception. Parce qu’avec le temps, ils vont s’apercevoir que toutes les informations qu’ils souhaitent voir apparaitre à la surface, tel la révélation d’un réseau de pédophilie visant des grands leaders ou des vedettes, ne parviendra jamais à la surface en tant que système, mais ne touchera que quelque personnes.

La raison est simple : le Dark Web est le reflet d’une psyché humaine opaque qui peut devenir transparente seulement à l’échelle individuelle. Que le monde soit opaque affecte la psyché de chaque individu. Mais un individu libre de la conscience opaque du collectif ne trouve aucun intérêt à fouiller dans un univers chaotique où chaque information est tronquée et nous oblige à faire toujours un pas de plus dans l’illusion. Croyant nous acheminer vers la vérité, nous nous noyons dans les ténèbres à un point où la noirceur se pose sur notre propre psyché. De là, surgit une anxiété.

Pour accéder au réel, l’individu doit apprendre à se dissocier du collectif. C’est pourquoi le Dark Web est inutile à sa soif de savoir, s’il n’est pas individualisé. Lorsque l’individu accède à sa propre source intérieure, il touche à la réalité. Alors il peut commencer à travailler dans le collectif intelligemment.

Mon avis

Que l’information soit vraie ou fausse, qu’elle soit émise par le Dark Web ou par le MainStream, nous nageons en pleine désinformation, au sens où la vérité n’a jamais été accessible, en raison de notre étroit niveau de conscience. Pour devenir transparente, toute information doit être traitée à partir des couches profondes, c’est-à-dire à la source. Et justement, pour accéder à ce coeur intime de soi, il faut tout raser sur son passage : croyances, biais, peurs, doutes, orgueil, compassion, etc.

L’information est devenue si difficile à saisir, que les gens sont suspicieux envers les médias. Et voilà la meilleure nouvelle.

Garder ses distances face à toute information, ne jamais en faire une croyance, vous évitera de subir les mantra télévisés des chaines en continu, en tant que vecteur d’anxiété programmée.

Garder les gens émotifs, donc générer de la peur est ce qui détourne votre attention de la seule chose qui compte : votre source. Ainsi la seule chose sur quoi vous avez prise dans la vie, c’est sur vos émotions. Le reste est du spectacle, de l’illusion. De la même manière que votre propre vie est construite d’illusions et la première chose sur laquelle vous avez du pouvoir est votre système émotif.

En réalité, la plus grande conspiration planétaire vient de la peur qu’a l’être humain lorsqu’il se sent intimidé. Et de son incapacité à trouver la paix. Et dans le cas d’une pandémie, tout le monde est intimidé : par le virus, par l’isolement, par le pouvoir policier et militaire, par l’impression que quelque chose nous échappe.

La corruption est le fait de l’intimidation. Tous ceux qui cèdent à un acte de corruption le font par survie. Et si les élites, le fameux 1%, ont la capacité d’intimider en faisant pression comme lobby sur nos gouvernements, sans même se soucier de la distribution équitable de la richesse, c’est bien parce qu’elles sont elles-mêmes dominées par quelque chose : la soif de pouvoir, de contrôle est la solution qu’ils ont trouvé pour calmer leurs propres angoisses devant les ténèbres. Alors la bienveillance qu’ils affichent est-elle sincère ?

A-t-on besoin d’un DarkWeb pour comprendre que la santé mentale est au coeur de nos problèmes actuels ? Que les élites soient pathologiquement prisonnières du pouvoir, de la folie des grandeurs, qu’elles abusent si facilement de nos richesses mondiales en les faisant leurs, ou que des entrepreneurs se suicident, deviennent violents en raison de faillite, tous, nous sommes invités à visiter l’état de notre mental afin d’y trouver refuge. Il est notre territoire non cédé mais colonisé.

Faites attention à votre psyché. Qu’avez-vous vraiment besoin de savoir ?

Ça ne sert à rien de dépenser son énergie à chercher une conspiration. La seule raison pourquoi vous le faites, c’est pour trouver comment ne pas vous faire avoir. Ce qui est totalement passif. Et de surcroit anxiogène.

La relation de cause à effet

Pour éradiquer ce poison, il nous faut ouvrir tous nos canaux internes. Or justement l’opacité est perpétrée dans le mental afin d’assurer que nous ne puissions établir les relations de cause à effet. Je vous en reparlerai.

Ainsi, dès lors que vous donnez de l’importance à la désinformation, vous vous éloignez de votre propre réalité. C’est-à-dire de votre source interne. Et alors vous n’avez plus accès au lien causal générateur de paix. Pourquoi ce lien de causalité vous met en paix ? Parce qu’il est la réponse absolue à votre quête de vérité. Or comprendre à la source nous permet de voir la vérité comme la face opposée du mensonge. C’est une seule et même pièce.

Seul le réel vaut. Et votre réalité intérieure nait de votre centricité. Elle est la seule qui garantie – moyennant une transformation – que vous ferez ce qui est juste, équitable pour vous et vos proches. Et alors vos actions seront naturellement synchronisées à un plus grand ensemble, dans le sens constructif et non dans le sens du repli sur soi.

Dans les circonstances, chacun devrait plutôt miser son évolution intérieure. C’est plus payant 😉

Au plaisir d’évoluer ensemble !


Sylvie
www.laguaya.ca
Pour un rendez-vous : [email protected]
Se transformer : https://laguaya.ca/lecreateur/formation-le-createur/

Pour savoir si vous êtes Sensible – Hypersensible – Suprasensible, faites le test sensimétrique !

JE VEUX FAIRE LE TEST !

Qu'est-ce que la SENSIBILITÉ ?

LA SENSIBILITÉ

C’est la faculté qu’on a de réagir à son milieu pour s’adapter.

Formation Le Créateur

Qu'est-ce que l'HYPERSENSIBILITÉ ?

L'HYPERSENSIBILITÉ

C’est une intolérance qui t’empêche de réagir à ton milieu pour t’adapter, ce qui t’amène vers une dimension plus subtile.
Formation Le Créateur

Qu'est-ce que la SUPRA SENSIBILITÉ ?

LA SUPRA SENSIBILITÉ

C’est ta capacité à faire bouger les choses selon ta propre conscience, après avoir fait le ménage entre ta personnalité et ton être essentiel.

Formation Le Créateur