Comment se déprogrammer pose une grande question : Sommes-nous libres ? Tous les grands philosophes se la sont posée.

Être libre implique de ne pas avoir de poids sur ses épaules. On est beaucoup moins libre dans nos mouvements lorsqu’on traîne un fardeau.

Se déprogrammer du poids de l’expérience

Tout au long de notre vie, on accumule des expériences. Bien sûr, elles servent à nous faire avancer dans la vie, mais parallèlement, elles ajoutent du poids à notre existence. Tout devient plus complexe. On finit par se perdre dans un labyrinthe de pensées cumulées dont on ne sait plus que faire.

Les expériences, en particulier celles vécues de façon désagréable, façonnent notre comportement. Elles fabriquent des programmes qui régissent notre vie souvent à notre insu.

Lorsque nous nous attachons à ces programmations, nous finissons par tourner en rond. Tout un pan de potentiels créatifs qui ne demandent qu’à germer demeure latent et peut finir par cause de la souffrance.

En d’autres mots, bien souvent nos programmations nous empêchent de créer les conditions favorables pour que le potentiel réel de notre être sorte de terre. Alors nous souffrons. Notre vie perd son sens.

Avec le temps, de nombreuses expériences ne servent plus leur but d’origine. Et les couches d’expériences accumulées les unes sur les autres, deviennent un fardeau.

Comment s’alléger, faire la lumière, lorsque nous sommes à ce point ensevelis ?

Se déprogrammer, à quoi ça sert ?

Briser ses programmations, c’est se délester de fardeaux, d’expériences et mémoires devenues inutiles pour retrouver notre énergie pure, notre être essentiel.

Être en processus de déprogrammation n’est pas une mode mais peut-être un mode de vie. Mais on ne peut pas obtenir de résultats en demeurant à la surface de l’iceberg. Par contre, nous pouvons apprivoiser, couche par couche, les émotions qui nous conduisent à faire des deuils (Voir coaching)

Se départir du poids des programmations signifie « aller au bout de soi-même ». A-t-on besoin d’une force pour amorcer cette démarche ? Non ! Faire cette démarche développera votre force  intérieure !

Voilà à quoi sert principalement l’exercice de se déprogrammer : bâtir sa force. Il en résulte que nous pouvons nous redéfinir à partir de notre être. Ce qui apporte un état de liberté.

Épurer les vieilles habitudes

S’intérioriser est une clé importante pour obtenir des résultats concrets.

TRUC : Mettez votre attention sur une vieille pensée. Observez les sensations qu’elle éveille dans votre corps. Respirez dans cette sensation ou image jusqu’à ce qu’il n’y ait plus de sensation corporelle. Voilà une pensée déprogrammée.

C’est ce qu’on appelle pulvériser une forme. Et ce travail conduit à la libération de l’être.

Se déprogrammer demande du temps

Se défaire de ses croyances, de sa manière de penser, de notre dépendance aux autres, de nos insécurités affectives et financières est parfois exigeant et requiert déployer de plus en plus de force. Mais vous en tirerez une gramde autonomie.

Il vaut mieux se donner du temps pour apprendre à se détacher des influences de notre famille, de nos amis, de notre milieu de travail et de notre société. Mais prendre ce temps nous conduit justement à nous départir de ce qui ne fait plus notre affaire.

Déconstruire les schémas de pensées si bien structurés dans notre subconscient est parfois subtil. C’est pourquoi vous avez besoin de temps. Mais à chaque jour de libération, vous vous sentirez plus léger.

Se déprogrammer, c’est s’élancer vers un horizon lumineux et serein !

Devenir libre, c’est se déprogrammer du doute et de la peur

Être libre demeure la plus grande aspiration de l’humain. 

Être et libre : ces deux mots sont indissociables.

On ne peut prétendre être, si on n’est pas libre. Il est impossible de se déprogrammer, si on ne comprend pas d’où vient notre force.

Ainsi la démarche de se déprogrammer permet de comprendre les mécanismes de nos structures intérieures, psychiques, mentales. Les étudier permet de maitriser les énergies constitutives de notre force.

Cette étude apporte de la clarté et surtout met fin à la programmation du doute et de la peur. LIEN FORMATION

Se déprogrammer n’est pas magique

La beauté, c’est que plus on se déprogramme, plus notre force est sous notre contrôle. Par conséquent, elle devient agissante. Au contraire, elle reste inopérante tant que les couches de nos programmations obstruent l’horizon de notre champ de conscience.

Se déprogrammer, ce n’est pas de la magie. C’est plutôt du travail ! Et ce processus demande de se connaître en profondeur. Ici, l’expression un esprit sain dans un corps sain prend tout son sens.

Malheureusement, nous ne travaillons d’emblée pas à notre propre évolution, mais plutôt à satisfaire des programmations. Elles ne font avancer ni notre être ni la société.

Tant que l’esprit et le corps ne fonctionnent pas ensemble, on ne peut prétendre être libre. Tant que les vieux schémas de pensées et habitudes joueront contre vos intérêts, contre votre énergie, vous ne pourrez être épanoui ni satisfait de votre vie.

OUTIL: La vigilance est l’outil le plus efficace pour se déprogrammer. Vous observerez que tout ce que vous faites dans la vie, repose rarement sur qui vous êtes. Vous constaterez que vos programmations (peurs, doutes) ont construit vos croyances. Elles sont des illusions provenant d’influences extérieures ou de l’inconscient collectif.

Bâtir sa vie à partir de soi

Sortir du connu, se retrouver dans le vide peut nécessiter d’être accompagné par des instructeurs éclairés et bienveillants. Et vous serez peut-être supris.e de constater que se déprogrammer, c’est devenir libre.

Les premiers bénéfices de se déprogrammer sont une clarté d’esprit et un contrôle sur votre vitalité. La clarté d’esprit éloigne toute dysfonction mentale et psychique.

Alors que votre lumière soit !

Devenir libre appelle un tout nouveau souffle. Si un sprinter s’étonne d’avoir tant d’énergie à force de s’entraîner, vous aussi serez surpris.e d’avoir autant d’oxygène, à force d’éplucher des couches de programmations.

Un nouvel élan vous animera pour que vous avanciez dans vos projets, en fonction de qui vous êtes.

Quand on sait pourquoi on agit, pourquoi on est sur cette terre, alors une paix et un équilibre intérieurs s’installent. Il témoigne d’une qualité de vie à la hauteur d’un être libre.

Bâtir sa vie à partir de soi contribue à l’efflorescence d’une société souveraine.

 C’est pourquoi être libre, ça vaut de l’or !

✅   OUTIL GRATUIT  : Mesurez votre degré de sensibilité https://www.formationlecreateur.com/test-sensimetrique/

✅   Pour en savoir plus sur nos Programmes de formations : https://laguaya.ca/les-formations


✅   Pour vous abonner à ma chaine : https://www.youtube.com/channel/UC13YdV8yBb9VZF7X8tILUkw?sub_confirmation=1